Statistique et design de mode, l’équation impossible

Design de mode À priori, il est difficile de faire le lien entre les statistiques et la gestion et design de la mode. Tu te demandes quelle mouche a piqué le rédacteur de cet article. Les maths et le design ? Pourquoi pas la cuisine et le bricolage ?

Gestion et design de la mode

La Gestion et design de la mode ça commence par une Peinture

Pourtant, si l’on y regarde de plus près, tout est lié. À moins d’avoir une âme charitable, il paraît évident que les designers de mode cherchent à vendre leurs créations. L’art et le dessin c’est bien, mais dans le domaine de la gestion et design de la mode, il faut aussi payer le loyer. Un atelier en plein cœur de New York, Los Angeles ou Montréal coûte cher.

Le rapport entre les deux commence déjà à apparaître : mode et statistiques ou mode et (excellente) gestion de son business.

Regardons ensemble d’un peu plus près comment gestion et design de mode vont de pair.

1. Les statistiques et la mode

Le design de la mode, qu’est-ce que c’est ?

Tu es en première année universitaire de gestion et design de la mode et t’apprêtes à intégrer un univers fascinant. Paillettes, strass et défilés de mode. Mais pas seulement.

Design de la mode par l'objet

Design de la mode ce sont aussi des accessoires

Je profite donc de cette mise en situation pour te demander : qu’est ce que le design de mode ?

Ce métier n’a pas de frontières, il est international et intéresse des clients potentiels dans le monde entier. Inspirons-nous donc à la définition gouvernementale du portail des services du Québec. Celle-ci tente de cerner cette profession créative et passionnante :

…activité qui consiste à concevoir et à produire des modèles de vêtements répondant aux tendances de la mode et aux impératifs des divers marchés qui lui sont reliés.

Répondons à la question qu’est ce que le design de mode ? Il s’agit donc de l’activité consistant pour les designers de mode à créer des collections de prêt-à-porter ou d’accessoires, aussi bien pour une marque de haute couture que pour une marque plus classique. Dans tous les cas, il s’agit d’avoir plusieurs qualités :

  • être créatif, savoir se renouveler et savoir plaire aux futurs clients ;
  • il est nécessaire d’être polyvalent, d’être à même de concevoir aussi bien des vêtements que des accessoires ;
  • il est impératif de connaître les dernières tendances.

Le passionné de mode doit connaître les goûts du public et l’offre des designers de mode. Suivre les créations de la concurrence, être dans l’air du temps, capter les envies des acheteurs, autant de notions qui font partie du métier. Il faut comprendre et les envies et les achats : qu’est-ce qui se vend, à quel prix et quel est mon prix de revient.

Le design de mode et le marketing

Il faut définir son persona, son avatar client, c’est-à-dire un personnage imaginaire qui représente l’acheteur potentiel. Dans un monde de plus en plus marchand et compétitif, la commercialisation de la mode débute par une connaissance précise de sa clientèle et son cœur de cible. Cet acheteur, à toi de l’attirer. Pour cela, il est essentiel de savoir quel type de clients achète tel ou tel produit, et combien il est prêt à débourser pour cela.

Fast Fashion designers de mode

Le fast fashion des designers de mode

Trouver ton persona ou tes personas te permet de comprendre quelle est la logique de tes consommateurs. Il s’agit d’identifier ses problématiques et ses habitudes de consommation :

Les personas sont, entre autres, pris en compte pour le développement des caractéristiques produits / services.

Cela n’a qu’un objectif, lui proposer l’offre la plus à même de satisfaire ses attentes. En gros, il s’agit de comprendre l’expérience utilisateur. Pour le comprendre, les statistiques vont être primordiales. Il faut trouver et analyser les indicateurs mesurant ton efficacité (variation du chiffre d’affaires, nombre de prospects, revenus et âge des clients…).

Te voilà déjà introduit dans l’univers complexe de la gestion et design de la mode.

2. Quelles données peuvent être collectées ?

Quel est le marché aujourd’hui ?

Intéressons-nous à quelques statistiques fournies par le site capitalcounselor.com.

Eh oui, je parle déjà de statistiques, mot fortement associé à la gestion et design de la mode. Intéressons-nous donc à ces données rapidement recueillies sur Internet. Elles permettent de se faire une idée rapide de ce qui t’attend dans la sphère des futurs designers de mode. Elles permettent surtout de fournir quelques éléments de réponse à cette question que tout bon créateur se pose : qu’en est-il de la gestion et design de la mode ?

Il s’agit déjà de données chiffrées. Le site précité nous indique dans son top ten des données chiffrées sur le design de la mode que plus d’1,8 million de personnes travaillent dans le design de mode. 82 540 personnes travaillent dans le design de mode, la commercialisation de la mode et en usine de confection de vêtement. Voir le portrait de l’industrie de la mode au Québec. Les designers de mode gagnent en moyenne 65 000 dollars USD par an et un assistant gagne quant à lui environ 47 000 dollars par an. Des premiers chiffres intéressants, non ? Je continue ?

La commercialisation de la mode

Emploi dans la commercialisation de la mode

Source : « Diagnostic des besoins en main-d’œuvre et adéquation formation emploi – Secteur de la mode », 2017, document du CEM

Continuons avec des chiffres étourdissants. Plus de 300 défilés ont eu lieu rien qu’à Paris en 2016. Il faudrait bien sûr ajouter des chiffres d’autres capitales de la mode comme Londres, Milan, New York. Les designers de mode n’y manquent pas de travail. Ils jonglent au quotidien avec des contrats intéressants et des clients prêts à débourser des sommes rondelettes pour conquérir de nouveaux marchés.

Tu n’es pas encore convaincu ? D’autres chiffres ?

En 2017, il apparaît que le marché de l’habillement a augmenté de 5 %. En 2018, le marché de la chaussure de mode a rapporté à ses créateurs plus de 380 milliards de dollars. En 2019, l’industrie de la mode pesait près de 69 milliards de dollars. Les pays qui pèsent le plus dans la balance sont la Chine, l’Inde et les États-Unis.

De 2016 à 2019, ce secteur marchand a augmenté de 21 %.

Un peu de prospective

Ensuite, encore plus captivant, l’article annonce que d’ici 2030 les ventes dans le monde dépasseront les 3 trillions de dollars :

Global retail sales are expected to reach $3 trillion by 2030, (Source Capital Counselor)

Je te laisse le soin de traduire ce mot, je n’ai pas assez de place. Si l’on prend un domaine précis, par exemple, celui des vêtements de mariés, le marché est censé représenter d’ici 2025 près de 75 milliards de dollars !

Il est également crucial de comprendre certaines statistiques et qu’est ce que le design de mode. Prenons le secteur de l’écologie, de la protection de l’environnement et du bien-être animal. 37 % des acheteurs déclarent que ces préoccupations sont au cœur de leurs choix de vêtements. Choisir un vêtement est un choix de vie et de société, à l’heure où les salaires de certains travailleurs sont bas et où peu de textiles sont actuellement recyclés et dégradent la nature. Voilà pourquoi la gestion industrielle de la mode est une donnée importante que chacun des designers de mode doivent prendre en compte.

Résumons tous ces chiffres en une phrase : aujourd’hui, le monde moderne consomme 400 % de vêtements en plus qu’il y a 20 ans !

il y a aussi parmi les calculs statistiques des revers à la médaille. Par l’analyse de segments de marché, de capacité de dépense de la clientèle, et autres données, Ils ont permis l’éclosion de la collection éclair, le Fast Fashion. C’est un nouveau mot apparu dans le vocabulaire du prêt-à-porter. Il concerne plus précisément la commercialisation de la mode. Caractérisé par une production très limitée et éphémère à un coût très bas, le Fast Fashion participe par sa surconsommation au gaspillage et au désastre écologique.

Le métier de gestion et design de la mode doit donc s’appuyer sur l’ensemble de ces données statistiques. À quoi bon construire des voitures blanches à pois violets si personne ne veut en acheter ? Avant de se lancer dans la construction de modèles originaux, il convient d’abord de savoir s’ils vont se vendre. Études de marché et analyses statistiques d’un secteur donné permettent d’y voir plus clair. La gestion de la mode dépasse le domaine artistique pour déborder sur celui des chiffres.

3. Quelles sont les techniques statistiques les plus utiles dans ce domaine ?

La commercialisation de la mode

 

Infographie Gestion et design de mode

Au-delà du travail d’artisan dans la gestion et design de mode, il y a des données statistiques

À la lumière des quelques paragraphes précédents, il est facile de comprendre que se baser sur son intuition pour essayer de percer les mystères de la gestion et design de la mode n’est pas suffisant. Il est impératif d’affiner sa compréhension de la gestion “industrielle” de la mode pour répondre à la problématique qu’est ce que le design de mode.

Il y effectivement plusieurs aspects à développer en tant que designers de mode :

  • la promotion ;
  • la gestion ;
  • la publicité ;
  • savoir analyser les besoins ;
  • savoir analyser les risques ;
  • comprendre la satisfaction des clients ;
  • analyser leurs préférences.

Cette liste n’est pas exhaustive, tellement le métier est vaste et requiert la maîtrise de multiples compétences.

Le métier peut sembler glamour, et il l’est, je te rassure, mais tout chef d’entreprise qui se respecte le sait parfaitement : il y a le cœur de métier et il y a l’aspect comptable et statistique.

Il faut être capable de tenir un journal de bord de ses activités commerciales. Il est primordial de collecter les données dont on dispose, de les traiter et de les analyser.

Traiter les données recueillies permet d’avoir une stratégie. Gérer son entreprise ce n’est pas naviguer à vue avec un simple gouvernail, comme un bon vieux corsaire prêt à faire main basse sur le premier navire marchand venu. Piloter son entreprise, c’est naviguer avec des instruments de mesure modernes permettant une analyse fine de sa situation et du marché cible.

Avoir de tels instruments permet de prendre des décisions importantes, basées sur des éléments concrets puis de développer son activité. Pourquoi continuer à vendre des pulls rouge et bleu si personne n’en achète ? Pourquoi vendre ses pulls en Inde si la demande vient du Japon ?

Sources des données de l’infographie :

  • Rapport du groupe de travail mode et vêtements, Ministère de l’Économie et de l’Innovation.
  • Diagnostic des besoins de main-d’œuvre et adéquation formation-compétences-emploie, secteur de la mode, Conseil emploi métropole, 2017.

Un portrait plus que complet de l’industrie de la mode sur Métiers Québec, les données statistiques sont dépassées, mais le tableau est saisissant.

Des outils performants

Seuls des indicateurs fiables analysant les comportements de ta clientèle pourront te donner une idée précise de leurs besoins. Ils te permettront de proposer une offre pertinente et de booster tes ventes. Améliorer son chiffre d’affaires, c’est évidemment améliorer la visibilité de l’entreprise et renforcer sa crédibilité.

Les objets dans le design de mode

Les objets dans le design de mode

Tu aimes les maths ? Tant mieux.

Les statistiques dans le domaine de la gestion et design de la mode donnent aux designers de mode les clés leur permettant de gérer leur entreprise. Dans gestion et mode, il y a le mot gestion et ce n’est pas pour rien. Le contrôle de gestion et l’audit de l’entreprise sont des outils que tout entrepreneur, quelle que soit son activité, doit maîtriser.

Les designers de mode doivent dresser des bilans de son activité et faire des analyses comparatives. Quels produits se vendent le mieux et pourquoi ? Qui sont les clients ? Où se trouvent-ils ? Qu’est ce que le design de mode ? Des analyses basées sur des outils statistiques.

Analyser la demande, c’est déterminer le profil des acheteurs. Analyser leurs revenus et leurs dépenses est primordial. C’est garantir que ses produits vont trouver preneur. Vendre ses produits, c’est surtout assurer la pérennité de son entreprise.

Les statistiques vont te permettre d’affiner ton offre et de mieux répondre aux demandes des clients potentiels après l’analyse de leurs habitudes d’achat. Les designers de mode doivent aussi dresser un tableau de bord de leurs activités et analyser si les investissements ont été rentabilisés et quels sont les bénéfices :

La statistique regroupe un ensemble des techniques dont le but est la collecte de données, leur traitement et leur interprétation. Elle est un apport important du processus décisionnel et du développement” (Source).

Il faut être capable de fidéliser la clientèle et donc mesurer son taux de fidélité. Des clients qui ne reviennent pas vers toi après un premier achat sont peut-être des clients insatisfaits ou des clients dont on n’a pas su satisfaire les envies et les goûts. Il est donc important de quantifier le taux de retour et de s’assurer de l’adéquation entre l’offre et la demande.

Pour cela il est possible de procéder avec la méthode de l’échantillonnage. Il s’agit de procéder à une sélection aléatoire d’échantillons de clients dans le but de les sonder et d’analyser leurs habitudes et leurs modes de consommation. Ces éléments de statistique descriptive vont te permettre de définir des variables (âge, type d’achat, coût…) et de les prendre en compte pour ajuster ton offre marketing.

4. Conclusion sur la statistique et la gestion et design de la mode

Qu’est-ce que le design de mode ? Tu l’as compris, ce métier fait rêver et à juste titre. Les designers de mode créent des collections incroyables et fréquentent de vrais artistes excellant dans leur domaine. Des podiums où défilent des mannequins portant des vêtements de haute couture aux ateliers où se conçoit la mode de demain, les designers de mode sont des professionnels reconnus, véritables artisans.

Mais avant de réaliser ses rêves, il ne faut pas négliger le développement économique de son entreprise. Seule une analyse rigoureuse des données statistiques sera à même de le garantir. Passer de l’émotion à la gestion concrète de son activité grâce à de bons outils reste la solution.

Penses-tu que les méthodes statistiques sont un atout ?

Alors, penses-tu que les méthodes statistiques sont un atout ? Si tu réponds OUI à cette question partage-le avec nous dans le commentaire en bas. Si tu réponds NON, dis-nous ce qu’il te manque pour être convaincu.

Mets-toi en mode fashion !

Formation pour les designers de mode :

Yvon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 + cinq =